6 déc. 2017

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giodano




Camille vient de casser sa belle voiture dans la forêt, en pleine nuit, sous la pluie. Pas de réseau, elle frappe à la première maison où elle rencontre Claude. Alors qu'elle est à bout de tout : Travail qui  ne lui plaît plus, un mari qui ne semble plus la voir, un fils qui ne l'écoute plus, elle craque. Mais elle a frappé à la bonne porte, Claude est Routinologue et va lui redonné le goût de vivre...

Ce livre est à la fois un joli roman contemporain où on suit notre pétillante Camille, pleine d'humour et de tendresse pour tout ce qui l'entoure mais si seule dans ses quêtes et sans grande motivation pour tout ce qu'elle entreprend. 
Ce routinologue l'emmène dans un développement personnel avec de nombreux exercices et des clés pour voir la vie en rose.
Heureusement pour elle, tout fonctionne et elle remonte la pente assez joliment.
Les exercices et surtout les manières de se sortir du pétrin sont bien choisis et on peut aussi piocher dans ce livre comme dans une boîte à outils pour améliorer nos propres journées. Je pense personnellement retracer quelques étapes pour me les noter et les mettre en action même si je manque cruellement de temps pour y arriver.

Ce livre m'est tombé dans les mains par une amie qui me l'a confié et je la remercie car il est bien trouvé. 
Un livre vraiment sympa à découvrir.

L'instant précis où les destins s'entremêlent de Angélique Barbérat



Kyle est un jeune homme musicien. Petit, il voyait sa mère porter des lunettes noires dans la maison, un jour il appela les urgences car elle était morte sur son oreiller suite à la colère de son père. Depuis il se reconstruit petit à petit avec son groupe de rock mais lorsqu'il renverse un jour Malcom dans la rue avec sa voiture, il rencontre sa maman Coryn, qui lui rappelle étrangement sa propre mère, leurs destins sont désormais liés...

Ce livre est tombé dans mes mains un peu par hasard en allant à la journée du livre et du vin à Saumur en 2015. Entre deux dédicaces, je me suis arrêtée devant Angélique Barbérat. Elle fût très accueillante et souriante et m'a parlé de son livre. Elle semblait étonnée car elle présentait son nouveau livre Bertrand et Lola et je ne la connaissais pas. Nous avons alors parlé de ce livre que je chronique aujourd'hui et qu'elle m'a donné beaucoup envie de le découvrir. Après l'avoir dédicacé, je l'ai ramené et posé dans ma PAL où je l'ai carrément oublié et puis dernièrement, il est ressorti comme par enchantement et encore une fois, c'est lui qui m'a choisi car je me posais de nombreuses questions sur les violences conjugales et il y répond quelque peu.

Les héros sont touchants, un peu surfais et il est un peu facile par moment de les rassembler mais j'ai bien aimé cette idée que quand l'un ne va pas, l'autre se sent attaché et pense à lui, comme des destins entremêlés et encore une fois, tout cela me parle pleinement actuellement.

J'avoue que l'intrigue est assez facile et les rencontres fortuites pourraient être plus préparées mais malgré tout on aime le parcours de nos attachants héros (primaires et secondaires) et on les suit avec plaisir. Une belle histoire, assez bouleversante et j'ai passé un très bon moment de lecture.

Martin Eden de Jack London




Martin est pauvre et marin. Dans sa famille, il ne vit pas de grand chose. Quand il rencontre Ruth, sa vie bascule, il veut ressembler à un grand homme pour être aimé d'elle. Il fera ce qu'il préfère, lire des livres et surtout en écrire...

Tout le livre est basé sur cet homme assez étrange mais ma foi, fort étonnant. On y voit l'obstination et l'amour de l'autre avec une telle passion jusqu'à se métamorphoser pour devenir un autre et être enfin aimé même si à aucun moment sa vie et son statut ne peuvent réellement changer.

Cette femme hautaine est disgracieuse et irrespectueuse. On ne sait si elle l'aime ou pas. Et puis ce désir tellement sournois de pouvoir écrire exactement ce qui le tient même si ce ne sont pas les écrits qui font recette.

Un livre où on croise la passion, la trahison, le mépris, l'obstination. Jack London y laisse une prose magnifique où tous les sentiments sont justes et semblent avoir été vécus. Certaines critiques laisseraient presque entendre que ce serait une autobiographie. 

Après je ne suis pas toujours très fan des romances et heureusement celle-ci n'est pas toujours présente même si c'est ce qui emmène Martin dans ses déboires. Quelques longueurs sont là mais on réussit à s'accrocher pour aimer nos héros.
J'ai passé un très bon moment et l'écriture de London est toujours un plaisir.

Du même auteur:

Le tribunal des âmes de Donato Carrisi




Une jeune a disparu de son appartement, mais la porte est encore fermée. Lorsqu'on demande à Marcus d'enquêter, il ne comprend pas car sa perte de mémoire lui en a fait perdre jusqu'à son nom. 
Sandra s'est retrouvée veuve lorsque David est tombée d'un immeuble en construction, mais est ce réellement un accident ?
Quand ses dernières paroles arrivaient du grand nord, sa recherche porte ses indices vers Rome. Un tueur en série se sent mal et fait une attaque cardiaque, l'urgentiste qui est appelée sur les lieux n'est autre que la sœur d'une petite fille tuée il y a plusieurs années, et si tout ça n'était pas le fruit du hasard...


Deuxième livre de cet autre et toujours un grand plaisir de le lire. Les personnages sont incontournables. Ils se rencontrent par inadvertances mais ont de nombreux points communs et les enquêtes parallèles semblent se regrouper en une seule et pas des moindres.
Marcus est mystérieux et plein de ressources dont il ne connaît pas l'origine. Sandra est pertinente et pleine de bonne volonté pour tout comprendre. On aime voyager avec les esprits de chacun pour converger vers un même point central.
Les enquêtes sont haletantes et j'ai beaucoup apprécié le personnage de Sandra, un peu loufoque, vraie assez naïve par moment, mais très touchante dans sa course.

Le livre m'a semblé un peu long par moment et la multitude d'enquêtes m'a perdue à certains passages, surtout que ma vie personnelle m'a empêchée d'avancer vite dans le bouquin, ce qui m'a donné encore plus cette sensation de longueur.

J'ai adoré cette idée de Tribunal des âmes avec les aveux des tueurs qui actent leurs faits et gestes auprès des prêtres pour être repentis avant le grand départ mais de part leur place, ne peuvent révéler ce qu'on leur soumet. J'aime aussi ce côté où les âmes des morts seraient autour de nous pour nous aider. Un livre qui me parle beaucoup à ce stade de ma vie. La plume de Carrisi avec ses rebondissements et ses recherches  est toujours aussi précise et aiguisée. 

Bref j'ai adoré et je le recommande énormément.

Du même auteur

24 oct. 2017

Et un jour, disparaître de Frédérique Hoy




Juliette est partie en classe de neige. Lorsqu'on appelle Agathe, on lui annonce que la navette qui la transportait est détruite dans un accident. Arrivée sur place, cette maman ne peut pas mettre la main sur le corps de sa fille, elle est disparue. Quelques années plus tard, avec ses deux fils et son mari, elle tente de se reconstruire mais la vie lui réserve encore des surprises...

J'ai connu ce roman par une amie qui voulait me le faire découvrir afin d'aider l'auteur à se faire connaître dans le monde périlleux des lecteurs. J'ai de suite accepté car j'aime aussi prendre le temps de découvrir de nouveaux auteurs et surtout lorsqu'ils sont à leurs débuts.
Le roman est assez court et se lit facilement. L'intrigue est très attachante et me parle beaucoup. Le personnage d'Agathe est attendrissant par les multiples drames de sa vie et son caractère un peu lunaire, quelque peu naïf est redoutable dans toutes les épreuves endurées.

On voit quelques ficelles se tendre et l'auteur les tire pour avancer dans son histoire. Peu de longueurs mais plutôt un suspens bien tenant même si parfois, on y décèle quelques facilités. Le côté flash-back de certains passages peut nous dérouter au départ mais on apprend l'histoire dans l'histoire et on suit nos héros dans les années qui défilent.

J'ai compris certaines choses assez vite mais ne m'attendais pas au dénouement des personnages et ça fait bien prendre la mayonnaise à chaque rebondissement. On entre vite dans le vif du sujet sans nous projeter dans des lieux trop décrits qui manquent parfois à l'ambiance générale.

Un joli livre à découvrir pour une histoire attachante et haletante. Suspens et chagrin sont au rendez-vous mais surtout une jolie plume à connaître.

La princesse de Clèves de Madame de la Fayette



Roi, reine, prince, princesse, la cour. Tous se connaissent, tous s'apprécient plus ou moins, certains tombent amoureux, d'autres trompent. Mlle de Chartres est pure, innocente, ne connaît rien à l'amour. Lorsque le prince de Clèves lui fait la cour, elle l'accepte pour époux mais ne ressent rien pour lui, à son grand malheur. Le duc de Nemours arrive un peu tard mais lui fait chavirer le coeur...

La première partie installe les personnages et ils sont nombreux. On a le droit à toute la compagnie de roi et on subit tous les noms à rallonge sans tout y comprendre. Lui aime celle-ci, celle-ci trompe celui-là, celui-là espère rencontrer celle-là mais celle-là est déjà prise par un autre en secret.

Donc en deuxième partie, on arrive enfin à notre princesse qui est juste un peu cul cul. Oui c'est ainsi que je la vois car franchement, elle joue avec les sentiments de tous ceux qui la croisent mais ne semble rien y comprendre. Belle mais un peu empotée. Elle rend dingue son propre mari et fou de jalousie les autres hommes. Elle tente et laisse paraître ses sentiments et se retire ensuite comme si les autres en étaient la faute.

Bon, je peux le dire, je me suis beaucoup ennuyée. On tourne en rond et dès la deuxième partie, on sait qu'il ne se passera rien. Une romance à trois où rien ne se passe. Un classique qui me laisse sans attache.

Cadres noirs de Pierre Lemaitre



Alain Delambre était un grand directeur en ressources humaines. Malheureusement, les aléas de la vie font que le chômage frappe à sa porte. Alors qu'il galère sévèrement et que son âge avancé ne l'aide pas, une proposition lui est faite. S'il réussit, dans une fausse prise d'otages, à trouver les cadres qu'il faut virer, il sera embauché. Il va se lancer à corps perdu dans une course contre la montre en y emmenant sa femme, ses filles, son argent, son amour propre...

Au départ, j'adore le concept. L'idée de cette prise d'otages est très originale et je m'y plonge à fond même si ce n'est pas tellement crédible. Le personnage de Alain est très bien étudié avec toute ses fêlures, inquiétudes et angoisses qui se dessinent pour son avenir. Les grands patrons sont noirs et bien campés dans leurs rôles, peut être un peu cliché. On sent la souffrance et la douleur qui gagnent peu à peu le récit.

Puis on entre dans une spirale où peu de choses tiennent debout. Notre héros verse de l'argent partout, devient malgré lui un super détective et cette prise d'otages prend une ampleur peu crédible avec une surenchère de lourdeur qui allonge le récit.

Conclusion, là où j'aurais aimé passer un super moment avec une histoire originale, je me suis retrouvée dans une histoire très longue, lente, peu crédible, qui me lasse. J'ai eu d'ailleurs beaucoup de mal à le terminer. Dommage car j'adore l'auteur qui m'a toujours habitué à du plus soutenu.

Du même auteur :