22 sept. 2013

Un ciel radieux de Jirô Taniguchi



ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un manga. Mais surtout, je l'ai emprunté depuis un sacré bout de temps à la bibliothèque et comme ma PàL est débordante, je n'y pensais plus, heureusement, je l'ai lu, et j'ai bien fait car j'ai beaucoup aimé.

Takuya est en moto et se fait percuter par une camionnette, celle de Kazuhiro. L'accident est violent et ce dernier a perdu la vie mais au moment de quitter ce monde, il s'accroche pour ne pas partir et vient hanter la conscience de Takuya pour dire adieu aux siens. Quand Takuya se réveille de son coma, c'est un autre homme qui gère son corps et ses paroles mais la conscience de Takuya veut reprendre le dessus, Kazuhiro doit faire vite....

De très jolies planches bien dessinées. Les personnages sont touchants et l'histoire est savamment bien construite. Les personnages de second plan ont une vraie raison d'être. On y parle de la mort, de la douleur de perdre l'un des siens mais aussi la peur d'avoir cru en perdre un. On parle aussi de ce rapport que nous avons avec ceux qui nous ont quitté mais que nous sentons encore près de nous, comme une présence, un ange gardien. On y parle de l'intolérance et de ce rapport taboo que certains ont avec la maladie et la mort mais aussi de ceux qui ont un bénéfice à voir les autres partir. 

J'ai beaucoup aimé cette histoire pleine de vérités et de tristesse. Je la recommande et j'aime aussi beaucoup la collection  de manga de chez Casterman, je suis rarement déçue.


Du même auteur, Quartier Lointain et L'orme de caucase

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire