17 nov. 2012

Le Poète de Michael Connelly



J'ai cherché longtemps avant de savoir par quel livre commencer.
Pourquoi le poète ? c'est tout simple, d'abord parque c'est LE LIVRE que j'adore, ensuite parce qu'il est écrit par mon auteur fétiche Michael Connelly et qu'enfin, à chaque fois que je le prête à mes amis, familles, collègues, on me répond ensuite, vraiment super ce bouquin, je veux la suite ... et oui, il y a une suite au poète, pour ceux qui ne le savaient pas.

Mais pour ne pas brûler les étapes, commençons par le commencement. Ce livre est classé dans les collections thriller très souvent. Et en effet, j'admets que pour un thriller, il excelle. 

Pour le résumé, en tout cas, la mise en bouche pour aller le lire, et non je ne fais pas de spoiler, je n'aime pas moi-même découvrir des livres et comprendre tout ce que je vais découvrir dedans avant d'avoir lu, donc je vous donnerais plus un avant goût. 

Jack McEvoy est journaliste. Il aime son métier et le fait bien. Il a un frère jumeau, Sean, qui est policier. Quelle horreur pour lui d'apprendre qu'il est mort dans sa voiture de police, une balle dans la tête, apparemment d'un suicide. Malgré son chagrin, il va enquêter et découvrir que son frère fait parti d'une liste qui s'allonge. Car sur le pare-brise, un billet était placé. Sur ce papier, il pouvait lire des phrases tirées de poèmes d'Edgar Allan Poe. Pour les autres suicides aussi, ces vers ont été rédigés. Mais qui est ce tueur ? Existe-t-il vraiment ? Et si oui, pourquoi s'en prend-il aux policiers ? Le FBI se mobilise et l'agent Rachel Walling vient prêter main forte...

Un suspense haletant. J'aime tout dans ce livre. L'expliquer est difficile mais l'écriture est pleine de sens, on n'en rajoute pas juste pour faire plus de pages, on apprécie chaque ligne. Connelly a ses personnages récurrents et l'agent Walling en est un. On peut la voir évoluer dans ses futurs écritures et rencontrer d'autres personnages phares comme Harry Bosch, le flic propre à Connelly. On monte en intensité de page en page et il est difficile de poser le livre avoir d'avoir lu la dernière ligne.

Pour ceux qui ont lu le poète et qui sont restés sur leur faim, sachez que Los angeles River est la suite ou le retour du poète. En tout cas, vous reparlez d'une lecture vieille d'au moins 15 ans m'a donné envie de le remettre dans ma PàL. Je pense y remettre le nez prochainement.

Il faut savoir que Mr Connelly a été journaliste et chroniqueur judiciaire. Il a suivi des équipes de policiers sur le terrain et a été finaliste dans le prix Pulitzer. Dans ses livres, on voit qu'il n'écrit pas sans savoir et j'aime sa progression dans chaque bouquin. Certains n'ont pas toujours une happy end, les gentils héros ne gagnent pas à tous les coups et ne restent pas toujours gentils. S'introduire dans la tête du tueur à la manière Connelly est toujours intelligente. Dans certains livres, on ne comprend pas toujours dans les premières pages que justement nous sommes dans la tête du tueur et puis on s'attache à ses personnages qui évoluent et qui se croisent de temps en temps. Ses livres se lisent facilement et rapidement, on ne se perd pas dans les méandres de descriptions ou anecdotes incongrues et j'adhère. Vous aurez compris que étant fan de cet auteur, nous nous retrouverons à parler de lui prochainement. 

Lien les neuf dragons du même auteur
Lien vers Volte-face de Michael Connelly
Lien vers Le cinquième témoin de Michael Connelly
Lien vers Ceux qui tombent de Michael Connelly 
Lien vers LA ville en feu de Michael Connelly
Lien vers Les dieux du verdict de Michael Connelly

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire