30 juin 2016

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig



Czentovic est le gagnant mondial des jeux d'échecs. Sur le bateau, notre narrateur le reconnaît et pour l'approcher, il propose à son ami d'engager des parties d'échecs en dilettante afin d'attirer son attention. L'affaire fonctionne et il propose une partie. Mais pendant qu'ils jouent, un mystérieux passager donne son avis sur le jeu pour les faire gagner contre le champion...

Cette nouvelle m'est tombée entre les mains complètement par hasard. Fan de cet auteur, je l'ai débusqué au fond d'un carton lors d'un vide-grenier. J'ai aussitôt voulu la lire.

Encore une fois Stefan Zweig nous emmène sur un bateau comme dans Amok et le narrateur parle à la première personne, révélant ses pensées et ses inquiétudes face à ce joueur mystérieux. Ce genre peut sembler déroutant tellement on a l'impression que ce sont les propres pensées de l'auteur et que ça ressemble à s'y méprendre à un témoignage plutôt qu'une fiction. Et j'aime ce style d'écriture.

Les personnages ont de charisme, l'histoire part dans un récit assez sombre de l'homme mystérieux sur une détention subie par la Gestapo et presque l'a rendu fou. Ce témoignage est criant de vérité et de folie.

Encore une fois, j'ai trouvé cette nouvelle de Stefan Zweig complètement bluffante et j'adhère complètement à son univers avec plaisir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire